Site du Collège de Wani (Houailou) - Province Nord
Rubrique: Accueil > Actualités

La résidence culturelle 2021

Au collège de WANI, la semaine de cours du 30 août au 03 septembre fut consacré à la découverte de la culture calédonienne et de l’art sous ses formes les plus diverses rencontrées en Nouvelle-Calédonie.

Le fil conducteur de ce projet fut basé sur le conte dont le texte est le suivant :
L"histoire de l’igname contée par Wedja Suzy Camoui, dans la région de Jawé.

L’igname Yabé
On raconte qu’autrefois dans le pays Hoot ma Whaap, une igname « Yabé » occupait une place importante sur le flanc d’un champ à Pouébo.
Quand arriva la période de la récolte l’igname Yabé, fatiguée d’être toujours au même endroit s’en alla pour un pays nouveaux.
Dans le pays Paîcî, l’igname Yabé marcha, marcha sous la pluie. Elle se réfugia à Tchamba ; elle se cassa une jambe dans un trou à igname ; le moignon poussa et devint une belle igname dans la vallée de Tchamba.
Pour continuer son chemin vers le pays Ajië, l’igname Yabé se fabriqua une jambe de bois avec un morceau de Houp. Un cyclone la surprit et l’igname Yabé se réfugia à Monéo. Elle perdit sa jambe de bois dans un trou à igname ; ce fut une nouvelle igname en pays Ajië.
Pour continuer son chemin vers le pays Xàràcùù, l’igname Yabé remplaça sa jambe de bois perdue par un morceau de canne à sucre. Elle trouva un soleil torride en pays Xàràcùù. La sécheresse l’obligea à continuer vers le bout du pays dans la région Dûbéa. L’igname Yabé remercia les gens de Xàràcùù en laissant sa jambe en canne à sucre. C’est ainsi que poussa la première canne à sucre appelée « canne-palmier » sur le bord de la rivière La Gélima.
Dans le pays Dûbéa, la disette et les feux de brousses obligèrent l’igname Yabé à continuer sa route vers le bout de l’île. Elle était venue chercher dans un champ, pas dans une marmite. L’igname Yabé prit donc la mer sur un morceau de bourao qui le conduisit sur le rivage de Nece à Maré. C’est comme cela que Nengone est le grenier de l’igname.

Les intervenants des différents ateliers ont construit leur support pédagogique en illustrant ce conte.

Chaque élève a participé à un atelier principal et en fin de journée à la découverte d’une autre activité.

Atelier DANSE TRADITIONNELLE
Atelier CREATION INSTRUMENTALE
Atelier SCULPTURE
Atelier TISSAGE
Atelier POCHOIR
Atelier COUTURE
Atelier GRAFF
Atelier THEATRE
Atelier HIP HOP et SLAM
Atelier MUSIQUE ...

Tous les élèves se sont investis à la plantation de l’igname et du taro.

champ de TARO

champ d’IGNAME

Vous pouvez retrouver toutes les photos en vidéo sur le lien suivant : https://youtu.be/_dhDut0CbH0

En fin de semaine, vendredi 03 septembre, les élèves ont présenté le résultat de leur travail dans un spectacle :

Le spectacle en vidéo : https://youtu.be/0iDbhN4fWoI

Mise à jour : 14 septembre 2021