Vous êtes ici: Accueil

Les 4°A au Salon international du livre océanien : Interview de Tristan Savin

SILO 2013
Questions à Tristan Savin par les élèves de 4° A du collège lors de la sortie au Salon international du livre océanien. SILO jeudi 8 août 2013

1. Bienvenue en Nouvelle-Calédonie ,comment trouvez-vous notre pays ?

Tristan.Savin:Je trouve que vous avez beaucoup de chance de vivre dans un pays aussi beau. Les gens ici sont vraiment accueillants.

2. Allez- vous faire un reportage sur la N-C, si oui lequel ?

T.S :Oui, je prépare un reportage sur la Nouvelle-Calédonie que je publierai dans la revue que j’ai crée et qui se nomme : Long-Cours.

3. Si vous étiez un mot ?

T.S :Je serai le mot curiosité car c’est selon moi la meilleure posture pour appréhender et apprécier le monde.
4. Comment devient-on reporter ?

T.S : J’en reviens à la curiosité , c’est en étant curieux que je suis devenu reporter . Je suis autodidacte , c’est à dire que je n’ai pas fait d’école de journalisme : j’ai appris tout seul.

5. Faites-vous ,vous même les photos de vos reportages ?

T.S : Cela dépend du budget accordé pour mon reportage. J’aime bien travailler avec des photographes professionnels. Parfois, je choisi mes photos dans une agence spécialisée.

6. Si vous étiez un objet ?

Je serais un stylo , c’est la meilleure arme pour parler du monde. J’ai toujours sur moi un carnet dans lequel j’écris tout ce que je vois et qui m’intéresse.

7. Nous venons d’étudier le personnage de Cosette dans les Misérables de Victor Hugo ,Avez-vous déjà rencontré des enfants victimes de travail forcé ?

T.S :C’est malheureusement encore trop souvent le cas dans de nombreux pays qui ne respectent pas la convention internationale des droits de l’enfant rédigée par l’UNICEF.

8. Voulez-vous apprendre 2 ou 3 mots en A’jie qui est notre dialecte :gaa^ra ( à demain), kinè (à tout à l’heure) , ùù (oui),kwè (danser), meü (ignames)

9. Avez-vous déjà eu peur lors d’un reportage ?

T.S :Oui, là j’ai eu le plus peur c’est au Cambodge en 1984 alors que les khmers rouges étaient encore en action. A la frontière avec le Laos, j’ai été arrêté par un barrage de rebelles qui m’ont pointé une kalashnikov sur la tempe. Ils ont ensuite questionné mon guide qui m’a alors sauvé la vie en cachant que j’étais journaliste et en affirmant que j’étais qu’un simple touriste égaré.

10. Quel est le pays que vous avez préféré ?

T.S : J’ai adoré et j’adore toujours l’Indonésie . J’ai par contre moins apprécié l’Inde où je me suis rendu un jour pour un reportage sur la route du poivre.

Mise à jour :
11 juin 2015

© Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie 2012 | Plan du site | Contact | s'abonner au fil RSSFil RSS | Se connecter