Le collège, un lieu de travail

Les élèves se sont interrogés sur le fonctionnement du collège et sur les rôles de chacun. Ils ont dans un premier temps décrit ce fonctionnement en fonction de leurs représentations. Puis ils sont allés à la rencontre des divers personnels pour les interviewer.

Interview du Chef d’établissement, M Poggioli

M Poggioli a obtenu son bac et a fait 5 ans d’études pour avoir un master. Il a été enseignant du premier degré, puis enseignant de maths, formateur d’enseignant pour enfin devenir chef d’établissement (principal).
Son métier est fatiguant parce qu’il arrive à 7h00 le matin pour repartir à 18h30.Il travaille entre 50 et 60 heures par semaine.
Sa mission est de faire réussir les élèves et il est responsable de l’établissement et des biens (chaises, tables, tableaux, ordinateurs...) Il cherche à améliorer le fonctionnement de l’établissement.
Il a choisi ce métier parce qu’il est passionné par l’éducation.
Son salaire évolue de 450.000frs pour un débutant à 1.000.000frs en fin de carrière.

Interview réalisée par Linsay, Karel, Gracia et Alexandre

Interview de l’infirmière de l’internat, Melle Idrissi

Elle a fait 3ans de formation. (Cette formation d’Infirmière est équivalente à un bac +2). Elle travaille 39 heures par semaine en plus des gardes. Elle s’occupe des élèves en cas de maladie. Le reste du temps elle fait de la préventions(cannabis,alcool,sexualité,etc...) et assure des suivis pour les élèves en difficulté au collège.
Elle répond à nos besoins et est tenue à la confidentialité. Son salaire est compris entre 150.000frs et 300.000frs.

Interview réalisée par Linsay, Karel, Gracia et Alexandre

Interview de la documentaliste Mme Forget

La personne que nous venons d’interroger est documentaliste au collège de Wani. Elle a pour niveau d’étude une licence de l’éducation suite à un DUT d’animation socio-culturelles et détient un diplôme de bibliothécaire .
Elle travaille dans cet établissement depuis février 2011, 30 heures par semaine.
Son métier au quotidien consiste à gérer le CDI :
- choisir des livres pour le collège et les commander
- les intégrer dans l’ordinateur, dans une base de données
- former les élèves à la recherche documentaire
- accueillir les élèves qui sont en étude et les aider dans leurs recherches
- récupérer des revues sur des sites internet .

Ce métier ne lui semble pas difficile car elle l’aime être en contact avec les élèves et lire des livres.
Avant d’arriver dans cet emploi elle a été comptable,animatrice de gymnastique,bibliothécaire.
Son salaire est d’environ 600 000 frs par mois.


Interview réalisée par Alvin, Ronaldo, Mylène et Sandy

Interview du médiateur, M Assawa

La personne que nous avons interrogé est le médiateur du collège de Wani depuis février 2008. Son niveau d’étude est le bac.
Ses missions dans l’établissement sont d’être l’interface entre les parents, les professeurs et l’internat et d’expliquer aux élèves quand il y a des problèmes. Il est parfois amené à surveiller les élèves en étude , recevoir les parents avec le Conseiller Principal d’Éducation et le principal du collège, aider les parents à s’exprimer au près du personnel du collège. Il veille à ce que les valeurs culturelles soient comprises de tous.
Il aime son métier. Il travaille 40 heures par semaines et 8 heures par jour . Il gagne à peu près 200 000 frs par mois .

Interview réalisée par Alvin, Ronaldo, Mylène et Sandy

Interview du professeur de SVT, M Delamberterie

Ce professeur a un niveau d’études de bac+4.
Il a passé un entretien, ce travail est pénible ou fatiguant si les élèves le sont. Il a aussi des responsabilités :
il doit former les élèves , respecter le programme.
Au quotidien il prépare ses cours et corrige les copies . Il travaille 15 heures par semaine et il gagne 230000f par mois.

Interview réalisée par Wilson, Jalham, Maurianne, Morgane et Marie-Philoène

Interview de l’assistant social, M Drescher

Son niveau d’étude est bac+2 (assistant de service social , une formation de 3ans) . Il a passé un concours et un entretien.
Ce travail est pénible et fatiguant (des situations très dures , il a beaucoup de responsabilités , s’occuper des enfants en
difficultés et de les aider au mieux).
Son travail au quotidien c’est de rencontrer les élèves et les
parents à la maison ou au collège.
Il travaille 39h par semaine dont une journée dans notre établissement.
Son niveau de rémunération est d’environ 400 000 F par mois.

Interview réalisée par Wilson, Jalham, Maurianne, Morgane et Marie-Philoène

Interview du CPE, M Campigna

Le Conseiller Principal d’éducation a un niveau bac+5. Il a étudié en France et il est entré dans ce métier en passant un concours de catégorie A.
Il a commencé en tant que surveillant d’internat, et puis il est devenu Conseiller Principal d’éducation. Son métier est régît par une circulaire de mission dans laquelle il y a 4 domaines :
- Contrôle de l’assiduité et de la ponctualité des élèves.
- Suivi scolaire des élèves.
- Assurer l’animation:fête de fin d’année journée récréatives...
- Assurer la surveillance des élèves en dehors des cours : récréations , inter cours...
Il gagne à peu près 500 000 fr .
IL aime son métier.

Être CPE c’est : être patient avec tous les élèves et être optimiste pour eux.

Interview réalisée par Gwenaël, Taïana, Norman et Ludivine

Interview de la gestionnaire, Mme Parawi

La gestionnaire a obtenu un baccalauréat de gestion.
Elle n’a pas passé de concours mais elle est entrée dans ce métier par un entretien avec le principal.
Son métier consiste à gérer le matériel , les bâtiments , le personnel et les finances de l’établissement .
Elle travaille 35 heure par semaine .
Elle seconde le principal pour les dépenses de l’établissement.
Elle aime son métier.
Lorsqu’elle a commencé elle gagnait 220 000 XPF. Après 16 ans de travail, elle gagne 350 000 XPF.

Interview réalisée par Gwenaël, Taïana, Norman et Ludivine
Suite à ces entretiens, bon nombre d’élèves se sont rendu compte qu’il y avait une grande différence entre l’idée qu’ils se faisaient de ces métiers et la réalité. Les plus grands écarts entre représentation et réalité se situent sur les niveaux d’études nécessaires et les rémunérations des personnels.

Mise à jour :
10 mai 2015

© Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie 2012 | Plan du site | Contact | s'abonner au fil RSSFil RSS | Se connecter